IoT I GARDANNE TERRE D’INNOVATION

In Blog

Bien avant la création du label “FrenchTech,” Gardanne a accompagné et soutenu les jeunes entreprises innovantes qui trouvent ici de quoi mener à bien leurs projets qui feront les emplois de demain. L’espace partenarial de recherche et développement du campus Georges-Charpak en est un maillon essentiel.

Pour aller du centre-ville de Gardanne au campus Georges-Charpak, on peut faire un détour par Las Vegas. C’est là que se tient chaque année le CES, le Consumer electronics show. Et c’est au CES qu’ont été présentés pour la première fois le magnétoscope, le lecteur de CD,

le DVD ou la télévision HD. Quel rapport avec Gardanne ? Cette année, du 6 au 9 janvier, trois nouvelles pousses passées par l’avenue de Mimet (NawaTechnologies, Fenotek et Selerys) étaient présentes là-bas. Car le campus de l’école des Mines de Saint- Étienne n’est pas qu’un endroit où l’on étudie pour devenir ingénieur. On y accueille aussi des startups et des entreprises ayant des besoins spécifiques. C’est le rôle de l’EPRD, l’espace partenarial de recherche et développement, créé en 2004 et qui de- puis a accueilli une vingtaine de projets, dont sept créés par des étudiants. Avec un taux de réussite plutôt brillant : 90 % de taux de survie après trois ans, 85 % après cinq ans. Qui dit mieux? «L’école des Mines a décidé en 2014 de faire la même chose à Saint-Étienne, explique Michel Fiocchi, directeur de l’entrepreunariat au campus Georges-Charpak. On accueille huit à dix projets sur chaque site. » L’EPRD est diffé- rent d’un incubateur (création d’entreprises), de la pépinière (accueil mutualisé) ou de l’hôtel d’entreprises (hébergement, comme au pôle d’activités Morandat).

ANNONCER LES ORAGES, ACCUEILLIR LES VISITEURS À DISTANCE

Ici, on trouve de tout: Selerys, par exemple, est en train de concevoir une solution météo pour prévoir très précisément dans le temps et dans l’espace l’arrivée d’un orage à partir d’un radar au sol. « Il y a des débouchés pour l’agriculture, pour le bâ- timent, pour les évènements sportifs, les concerts en plein air…» énumère Fabrice Caquin. Un logiciel auto-apprenant permet de perfectionner les prévisions. Qui sont de plus en plus changeantes, dérèglement climatique oblige. À quelques portes de là, chez Fenotek, on est fier de présenter son dernier-né : un portier électronique à pla- cer près de votre porte d’entrée baptisé Hi) et qui ressemble furieusement au robot Eve dans le film Wall-E. Connecté à votre smartphone, Hi) vous avertit quand quelqu’un arrive chez vous en détectant les mouvements, en filmant le visiteur et en ouvrant (si nécessaire) votre porte à distance. Terradona et son tri sélectif connecté (énergies 434), Microvitae et son capteur d’activité électrique du cerveau (énergies 394) ou Nawa Technologies et ses batteries du futur (énergies 416) sont d’autres exemples d’entreprises passées par l’EPRD et qui ont grandi depuis.

Car bien sûr, l’objectif final n’est pas de faire le buzz sur les réseaux sociaux en posant aux côtés de ministres à Las Vegas (enfin, pas seulement). Il s’agit de créer des em- plois innovants dans des secteurs amenés à se développer fortement dans l’avenir: l’énergie, la protection de l’environnement, la gestion des risques et la santé. En s’ou- vrant le plus possible sur l’extérieur, comme l’avait demandé Roger Meï en 2002, le campus Charpak remplit ainsi ses missions d’accompagnement de l’innovationet de diffusion de la culture scientifique.

Hi) by fenotek - majordome connecté

Recent Posts

Leave a Comment